Rebecca : apporter l’espoir aux veuves du Nigéria

 » Je me suis réveillée un soir et j’ai vu que les rues illuminées par les incendies qui venaient d’être allumés dans de nombreuses églises. Les semaines qui suivirent, j’ai entendu des coups de feu tous les soirs. On aurait dit la guerre. Le lendemain, j’ai vu des cadavres dans les rues.  »

Telle fut l’expérience terrifiante de Rebecca en 2009, quand les attaques de Boko Haram ont commencé à Maiduguri, la ville où elle vivait dans l’état de Borno dans le coin nord-est du Nigéria.

Huit ans plus tard, si Boko Haram a été repoussé par l’armée nigérienne dans certaines régions, leurs attaques contre les chrétiens et tous ceux qui refusent de se conformer à leur islam de tendance radicale continuent. En août 2016, Abu Musab al-Barnawi, nouveau leader de Boko Haram, a fait le vœu d’éradiquer le christianisme du Nigéria. Il a dit que les militants allaient faire exploser « toutes les églises qu’ils pourraient atteindre… et tuer tous les citoyens de la croix que nous trouverons ». Ce groupe a tué des milliers de gens, laissant des veuves et des orphelins désespérés et forçant environ deux millions d’habitants à fuir leur foyer.

Rebecca et sa famille ont fui Maiduguri et se sont rendus dans leur village natal Gavva. De plus, l’armée nigérienne repoussant Boko Haram hors de Maiduguri, les militants se sont mis à attaquer plus de régions rurales, si bien que la violence finit par toucher aussi Gavva. La maison de Rebecca à Gavva a été détruite ainsi que tous les biens de sa famille.

Ils ont donc encore fui et sont retournés à Maiduguru en 2011. En un temps où beaucoup d’organisations internationales étaient en train d’évacuer la région et où Maiduguri était coupée du monde extérieur, Rebecca décida qu’elle devait aider ceux qui étaient plus qu’elle encore dans le besoin.  » Nous étions alors tous des réfugiés et avions tous besoin d’aide, mais j’ai vu que bien des veuves avaient plus besoin d’aide que moi « , dit Rebecca.

Avec le soutien financier d’un ami vivant à l’étranger, Rebecca a commencé à distribuer de la nourriture et à payer des soins médicaux pour certaines veuves qu’elle connaissait. Son travail a vite pris de l’ampleur, et quand les représentants Portes Ouvertes ont entendu parler de ce qu’elle faisait, ils commencèrent à lui offrir eux aussi leur soutien financier. Elle a aujourd’hui une équipe de bénévoles qui prennent soin de 2 000 veuves, bâtit des hébergements simples et couvre les frais scolaires des orphelins. « Maintenant, avec l’aide de Portes Ouvertes, je peux aider davantage les veuves et les orphelins « , ajoute-t-elle.

DE L’AIDE POUR LES VEUVES

Rebecca dit :  » beaucoup de femmes ont fini dans des camps pour personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays, seules avec leurs enfants. Elles n’ont rien ni aucune sorte d’emploi. La plupart d’entre elles n’ont aucune instruction. C’est pour cela que je voulais les aider. J’ai senti le besoin de me tenir aux côtés de ces femmes qui ont parfois dû lutter avec beaucoup d’amertume pour survivre.  »

Les veuves avec lesquelles Rebecca travaille ont souvent enduré de terribles traumatismes et abus aux mains des extrémistes de Boko Haram. Elle dit :  » Les témoignages de ces veuves sont terrifiants, sans exception. Par exemple, celui de cette femme kidnappée par Boko Haram. Elle les avait vus tuer son mari. Elle a passé quatre jours assise à côté de son corps, jusqu’à ce qu’on vienne l’aider à l’enterrer. Elle a ensuite dû vivre pendant un an et demi avec Boko Haram qui abusaient d’elle dans un petit village. Elle devait y faire un travail domestique difficile.  »

Miriam est une des veuves que Rebecca soutient; elle est mère de quatre enfants et son mari a été assassiné par Boko Haram. Elle a fui son village avec ses enfants pour leur échapper et est arrivée à Maiduguri avec rien.  » Ce n’est que grâce au soutien de Rebecca que nous survivons encore, déclare Miriam. Je prie avec mes enfants chaque matin pour demander à Dieu de nous aider. Jusque-là, nous avons eu quelque chose à manger presque tous les jours. C’est grâce à l’aide que je reçois que je peux nourrir mes enfants.  »

DES VÊTEMENTS NEUFS

Une représentante Portes Ouvertes a récemment rendu visite à Rebecca alors qu’elle était en train d’offrir une surprise aux veuves, grâce au soutien financier de Portes Ouvertes : il s’agissait de vêtements neufs.  » Il est important pour les femmes d’avoir des vêtements qui soient bons et beaux. Cela les aide à retrouver un peu de respect de soi « , explique Rebecca. Miriam a reçu une robe jaune colorée – elle est radieuse.  » Vous êtes toutes tellement belles! « , leur dit la représentante Portes Ouvertes. Elles ont alors souri avec fierté.

Mais Rebecca nous avertit :  » Les belles apparences peuvent être trompeuses. La plupart de ces femmes n’ont pas les moyens de payer les frais de scolarité pour leurs enfants. Elles ont toutes perdu leur mari. Certaines d’entre elles ont vu leur mari être coupé en morceaux.

 » En venant à l’église et par vos prières et votre soutien, Dieu les aide à oublier certaines des choses qu’elles ont vécues. Nous leur donnons de la nourriture et, très rarement, s’il y a de l’argent, nous leur donnons des vêtements de type wrapper. Nous sommes reconnaissants au Seigneur pour toute son aide. Et oui, comme vous pouvez le voir, elles sont vraiment belles.

 » Dieu nous entend. Parfois, quand une veuve vient me voir avec un besoin bien précis, je peux l’aider grâce au soutien que je reçois des autres. C’est Dieu qui nous répond. De même pour les frais scolaires de certains de nos orphelins, nous prions et l’argent rentre, si bien que ces enfants peuvent aller à l’école. Tout cela parce que Dieu répond à la prière.  »
Miriam dit :  » Dans la Bible, il est écrit que Dieu est un père pour les orphelins et un mari pour les veuves. Le fait que ces paroles soient dans la Bible m’est d’un grand
réconfort. Rebecca nous aide avec tout ce qu’elle peut obtenir pour nous. Nous prions souvent pour Rebecca, ses enfants et son mari, que Dieu les aide et les protège, mais aussi pour ceux qui la soutiennent dans son œuvre. »

MERCI DE PRIER

  • Louons Dieu pour Rebecca et les autres représentants et partenaires de Portes Ouvertes qui se préoccupent de l’église, notre famille persécutée.
  • Pour la provision et la protection divines pour les populations déplacées en Afrique subsaharienne.