Noeh : Dieu me donne un espoir

 » Après la libération en octobre, nous avons constaté que l’État islamique avait brûlé notre maison. J’étais bien triste quand j’ai vu cela pour la première fois  » raconte Noeh.

Noeh a 12 ans. Sa famille a fui son foyer à Karamles en Iraq alors qu’il n’avait que neuf ans afin d’échapper à l’État islamique autoproclamé.  » Ma maman et mon papa, mes frères et mes sœurs étaient toujours autour de moi, et ils m’ont aidé à surmonter les difficultés.  »

Depuis trois ans, ils vivent à Erbil avec d’autres habitants de leur ville; ils ont appelé le secteur de Erbil où ils se sont installés le « petit Karamles ». Grâce à vos prières et à votre soutien, Portes Ouvertes a travaillé par le biais de partenaires locaux afin de soutenir cette localité par une aide alimentaire, une formation post-traumatique, et des projets générateurs de revenus – certains habitants de Karamles ont pu commencer une petite usine alimentaire, une boulangerie et un restaurant à Erbil.

Mais Noeh et sa famille sont déterminés à rentrer à Karamles pour reconstruire. Noeh a dit :  » Nous voulons rentrer chez nous. Nous remercions tous ceux qui nous aident. Je sais que d’autres ne veulent pas retourner dans notre village, mais moi, oui. C’est notre terre.  »

Un tel rêve peut sembler impossible quand on considère l’état de la maison de Noeh à Karamles – elle a été entièrement brûlée par les militants. En nous montrant ce qu’il restait de sa chambre, Noeh nous a dit :  » Voilà mes jouets, mais ils ont tous été brûlés. Je n’ai plus rien.  »

Mais alors qu’il regardait les restes de sa chambre, il s’exclama soudain :  » Mes billes!  » Il les ramassa alors au milieu des cendres – juste assez de billes pour pouvoir jouer avec. Elles sont un symbole d’une étincelle d’espoir que trouvent beaucoup de nos frères et sœurs iraquiens, même au sein des situations les plus difficiles.

Noeh dit que c’est Dieu qui lui donne l’espoir de retourner à Karamles.  » Je sens le Saint-Esprit en moi… Il me dit qu’il est bon de retourner vivre à Karamles.  »

Et il sait déjà à quoi il veut que sa chambre ressemble.  » Je veux de la couleur – rouge, bleu et vert, avec des photos du club de soccer le FC Barcelone et de Jésus sur le mur!  »

Apporter l’espoir au Moyen-Orient

Si l’État islamique autoproclamé a fait fuir une grande partie de la population de Mossoul et de la plaine de Ninive en Iraq, ils ont laissé derrière eux de terribles dégâts. En Syrie, la guerre continue de faire rage, et les chrétiens continuent d’être une cible pour les extrémistes musulmans.

Aussi incroyable que cela paraisse, il y a des chrétiens qui choisissent de rester au Moyen-Orient, berceau du christianisme, parce qu’ils croient que Dieu les appelle à y briller comme des lumières dans les jours les plus sombres. Ils ont pour vision de reconstruire leurs maisons et leurs communautés.

Mais cela ne se fera pas du jour au lendemain. C’est pourquoi la campagne Espoir pour le Moyen-Orient est prévue pour durer sept ans. Votre soutien maintient cet espoir en vie pour des milliers de familles en Iraq et en Syrie, et nous devons continuer de les accompagner aussi longtemps qu’ils auront besoin de nous.