Jésus m’a trouvée

Parmi les plus de 85 millions de chrétiens en Chine, seulement quelques milliers d’entre eux sont d’arrière-plan musulman. Ces derniers vivent dans l’Ouest de la Chine et sont parmi les groupes les plus persécutés en Chine. D’un côté, le gouvernement impose un contrôle strict dans cette région sensible afin de prévenir toute attaque terroriste et de réitérer sa position d’extrémisme antimusulman et d’anti-infiltration religieuse par des forces venues d’outre-mer. D’un autre côté, ces groupes doivent aussi faire face à la persécution venant de leurs propres familles, amis et voisins. La conversion au christianisme est perçue comme une disgrâce pour une famille musulmane et une trahison envers la communauté. Si des chrétiens sont découverts, ils courent le risque d’être déshérités par leurs familles et jetés hors de leurs propres maisons.

« J’avais le sentiment que ma vie n’avait aucun sens. J’étais tellement perdue, partage Bermet, mais Jésus m’a trouvée. »

Une amie a partagé l’évangile avec Bermet et lui a dit qu’elle pouvait vraiment vivre d’une façon toute nouvelle. « Je voulais être comme elle, avoir la paix et la joie « , se souvient Bermet. Cette amie a amené Bermet à une réunion d’église souterraine.  » Mon amie ne m’a pas dit où j’étais et je ne savais pas que c’était une église jusqu’à ce qu’on y arrive, s’exclame Bermet en riant. Jésus est le chemin, la vérité et la vie.  »

Avec toute la joie et l’excitation qu’elle avait trouvé en Jésus, Bermet était impatiente d’en parler à ses parents. Son père fut scandalisé et l’a réprimandée :  » Si tu choisis Jésus, tu ne seras plus notre enfant. Et sa mère d’ajouter en larmes : Tu seras une traîtresse envers notre famille. Reviens vers nous! Nous dirons que cela ne s’est jamais produit.  » Bermet fut choquée par les réactions de ses parents. La nouvelle se propagea bien vite à travers tout le village. Les gens lui crachaient dessus quand ils la croisaient dans la rue. Un de ses frères était alcoolique et l’a menacée un jour de la tuer.  » J’avais peur et je me suis réfugiée chez mon amie, dit Bermet, mais un soir, des gens ont jeté des pierres contre sa maison et brisé deux fenêtres.  »

« La police venait parfois fouiller la maison pour trouver des preuves, dit-elle encore. Certains ont rapporté à la police que j’amenais des gens à la foi chrétienne. Fort heureusement, ils n’ont jamais découvert où je cachais ma Bible. » Peu de temps après, elle devint lasse de se cacher et de vivre sous une telle pression. Elle s’enfuit quand son frère lui jeta des objets et la maudit.

Après avoir fui son foyer, Bermet fut présentée à un centre de formation chrétien qui lui a permis de continuer d’apprendre et de grandir en Christ. Quelques années plus tard, elle a senti que Dieu l’appelait à retourner dans sa ville d’origine pour y servir les enfants.  » Dieu ne m’abandonne jamais mais ils reste toujours avec moi, dit-elle. J’ai toujours à cœur de partager l’Évangile avec les gens de mon pays (de son groupe ethnique).  »

 » Avez-vous peur de retourner dans votre ville natale et de devoir affronter vos parents et vos frères? lui a demandé un représentant Portes Ouvertes. Franchement, oui. Mais ma foi est plus forte. Je ne peux pas toujours fuir. Je dois faire face à ce qui va m’arriver « , répondit Bermet d’une voix assurée.

Portes Ouvertes Chine continue de rechercher les groupes de chrétiens les plus persécutés en Chine en dépit du fait que les chrétiens dans la plupart de la Chine ont acquis plus de liberté pour adorer le Seigneur ces dernières années. Portes Ouvertes Chine fournit une formation en relation avec la persécution et du matériel chrétien pour contribuer à fortifier la foi de ces groupes chrétiens les plus persécutés afin qu’ils soient encouragés et soutenus spirituellement.